LE PERICLES

1852 – 1871
Premier paquebot construit à la Ciotat dans les chantiers nouvellement acquis par la Compagnie des Messageries Nationales.

Le PERICLES (aquarelle anonyme MC)

 

Navire en fer, à 2 roues à aubes, avec deux mâts et une haute cheminée centrale avant à guibre, gréé en goélette.

53,4m de longueur - 6,5m de large - 281 tonneaux - machine à basse pression, chaudière tubulaire, actionnant des roues à aubes par mouvement direct – consommation horaire à 9 noeuds: 632 kg de charbon – puissance: 500 cv – 4 officiers et 32 hommes d’équipage.

Mis sur cale en décembre 1851, lancé le 23 mai 1852, peu avant le décès de l’ingénieur anglais Barnes, il est achevé en juillet sous la responsabilité de Vence Fils. Il est francisé le 10 juillet pour le compte d’Armand Behic, Directeur de la toute nouvelle Compagnie.

 

Timbre commémoratif

 

Appareille le 12 juillet 1852, pour rejoindre son poste de stationnaire pour lequel il avait été commandé. Basé en Grèce par suite des accords avec le gouvernement de ce pays, il assure la ligne du Pirée à Syra en liaison avec le courrier du Levant. En 1853, il inaugure la ligne de Lisbonne. De 1854 à 1861, il assure comme "stationnaire" à Constantinople les différents services locaux. Détaché en 1861, puis, de 1864 à 1866 à St Vincent du Cap Vert, il fait la liaison annexe entre ce port de Corée en remplacement du Télémaque. Après avoir effectué toute sa carrière sur les lignes annexes, il revient finalement à son lieu de naissance, La Ciotat, pour être démoli en mars 1871.

 

Affiche des Messageries Maritimes


Retour Haut