L'ANADYR

1874 – 1889


Second de la série, il porte le nom d'un fleuve sibérien et sera livré par le chantier de La Ciotat en février 1874.

L'Anadyr à Saïgon

124,9 mètres de long -12,2 mètres de large - 3592 tonneaux – machine compound à 6 chaudières cylindriques
Puissance moteur: 2900cv (600cv nominaux) - 14 noeuds – Une cheminée - 466 passagers.

 

Premier départ pour le service postal d’Extrême-Orient le 15 février 1874, il y assure toute sa carrière, jusqu’en juillet 1889.

Le 30 juin 1889, il quitte Marseille pour Saïgon et la Chine. Il se trouve le 11 juillet, à 2h du matin, mouillé en rade d’Aden, attendant le jour, pour entrer dans le port. Son sister-ship: l'Oxus, arrivant d’Extrême-Orient, charbonne et attend, à proximité, lui aussi la pleine mer et le jour pour entrer. Par manque de liaison entre leurs deux pilotes, les navires appareillent en même temps!

L’Anadyr qui n’a pas vu son voisin lever l’ancre, vient se placer juste devant l'étrave de l'Oxus. Celui-ci l'éperone profondément au niveau de la chaufferie et de la machine et il coule rapidement. Passagers et équipage sont recueillis par l’Oxus qui, bien qu'étant l'abordeur, sera déchargé de toute responsabilité.

L'Anadyr se pose sur un banc de sable, mais la forte mousson empêche tout renflouement avant que la coque ne se casse complètement. Une partie de la cargaison peut cependant être sauvée, notamment 24 caisses d’argent monnayé destinées au Tonkin.

Ce fut la conclusion fatale d’une dizaine d’abordages, plus ou moins graves, qui ont curieusement émaillé la vie de ce bateau bien malchanceux..

Retour Haut