LE COMMISSAIRE RAMEL

1921 – 1940

Ce navire, ex - GENERAL DUCHESNE sur cale, sera rebaptisé du nom de ce commissaire de l’Athos disparu le 17 février 1917. Construit en 1920 avec une possibilité de transformation, il est livré en janvier 1921.

 

Grand cargo avec deux mâts, une cheminée et un modeste château central.
152 mètres de long – 18 mètres de large – 8814 tonneaux –  Puissance moteur: 4450 C.V.– 12 noeuds



Il inaugure son service sur la ligne commerciale d’Extrême-Orient le 24 avril 1921, il y reste jusqu’en 1926, année à laquelle il subit une transformation complète en paquebot – mixte.

Il présentera alors une silhouette très caractéristique qui permettra de l’identifier très facilement avec: un long château central et deux ponts-promenade dans la prolongation d’un entrepont pour passagers jusqu’au mât-avant et, à l’arrière, une courte dunette fermée latéralement au niveau du mât. Ses caractéristiques deviennent : 10092 tonneaux– 58 passagers de 1ère classe, 78 de seconde et 416 en entrepont. Une chaudière est ajoutée portant sa puissance à 5000cv et sa vitesse à 14 noeuds.

Placé sur la ligne d’Australie-Nouvelle-Calédonie, il appareille le 19 janvier 1927 à l’issue des travaux. Après avoir désarmé en 1934, il reprend la ligne de Nouméa, via Panama, l’année suivante.

Le 23 juillet 1940, il est saisi par les Anglais à Sydney et confié en gérance à l’armement Shaw - Savill & Albion.

Dans la nuit du 19 au 20 septembre 1940, il est arraisonné dans l’Océan Indien par le croiseur-auxiliaire allemand "Atlantis" qui le canonne à courte distance pour faire cesser ses signaux de détresse. Mais le paquebot est rapidement mis en feu et évacué. Achevé, il se couche sur tribord et s’enfonce par l’arrière à 3h45. Les rescapés, recueillis par le corsaire, seront ensuite débarqués à Mogadiscio, en Somalie alors italienne, par un navire yougoslave.

L’Atlantis lui survivra un peu plus d’un an et sera coulé à son tour au canon par le croiseur lourd britannique "Devonshire" le 23 novembre 1941, au sud de Freetown, au terme d’une croisière qui avait coûté 32 navires aux Alliés.

 

Retour Haut