LE BASSIN DE RADOUB

 

Creusement du bassin de Radoub 1867

 


Ce bassin permit d’accueillir aux chantiers nombre de navires pour leur maintenance, leur réparation ou leur transformation par la mise en cale « sèche ». Cette structure eut un impact économique crucial dans l’histoire des chantiers.

Le 27 novembre 1864, parait un décret impérial portant qu’un bassin de radoub sera établi au port de La Ciotat par la Compagnie des Messageries Impériales. Construit par MM. Michel et Rullier, il est terminé le 9 mai 1869 et mesurait alors 126 m de long. Le Delta est le premier navire qui y rentre. Mais il ne sera inauguré que le 17 mai 1869.

 

Un lancement en 1889    Construction et radoub

 

L'INAUGURATION

"Ce jour là, dès le matin, la foule circulait en ville, sur le quai et dans les chantiers et ateliers. A 9h1/2, une affluence arriva par les premiers trains de Marseille et de Toulon. Des omnibus, des fiacres et des voitures de toutes sortes étaient bondés. Bon nombre de voyageurs furent forcés, faute de véhicules, de faire le trajet à pied de la gare à la ville. Cette journée avait un double attrait: l’inauguration du bassin et la mise à l’eau de l’Amazone. Depuis le passage de l’Empereur, en septembre 1860, on n’avait pas vu à La Ciotat, défiler autant de grands personnages. Les personnalités, après avoir visité les ateliers, se rendirent au bassin où Mme Levert et M. De Lesseps mirent l’eau en ouvrant les vannes. Puis, la foule immense, se dirigea au chantier où devait avoir lieu le lancement de l’Amazone. L’opération dirigée par M. l’ingénieur Dargnies, ayant parfaitement réussi, l’Amazone flotta dans le port à midi un quart. Après la mise à l’eau, le cortège revint au bassin pour assister à son inauguration qui fut faite officiellement par l’Eridan. La cérémonie se termina par un banquet de 300 couverts dans la salle à tracer des chantiers."

L'OXUS en réparation          Le travail au bassin


Le 27 septembre 1881, les premiers travaux d’allongement à 134 m du bassin de radoub commencent. Le travail est fait en maçonnerie et non en pierres de taille car cet allongement de 8,30 m n’est que provisoire. On travaille le soir jusqu’à 22 h 30: c’est à ce moment-là que l’on fait partir les mines à la dynamite.

Puis en1888, les navires ayant atteint des dimensions supérieures (le Tasmanien faisait déjà 153,9 m de l’étrave au couronnement arrière), la Chambre de Commerce se prononce en faveur d’un nouvel allongement fixé alors à 161 m. Pour ne pas modifier l’étendue du port, les surfaces d’eau ou les terre-pleins des quais, l’allongement est effectué du côté opposé à l’entrée. La fosse des pompes d’épuisement est supprimée et remplacée par une nouvelle, construite sur le côté sud, communiquant avec le bassin par une galerie souterraine.
Les travaux d’allongement sont terminés par l’entreprise Danton et Vacaro en octobre 1889. « Dès que la dernière pierre a été posée, le pavillon des Messageries Maritimes et le drapeau tricolore surmonté du bouquet traditionnel ont été arborés à l’avant des formes. » L’Australien, destiné à la ligne postale vers l’Australie, est le premier navire de fort tonnage qui l’inaugure.

Réparations

 

Le bassin gardera par la suite cette dimension.. Devenu trop petit pour les forts tonnages, il sera démoli et intégré dans les nouvelles structures de la "Grande Forme" mais il permit cependant, tout au long de son histoire, d'effectuer de nombreuses réparations sur des unités de faible tonnage (yatch, remorqueurs, dragueurs..) et même de servir pour la construction et la maintenance de sous-marins!

 

Yatchs..          Sous-marin en réparation

 

Retour          Haut