Capitaine Etienne MARCHAND  

1755-1793

Le Capitaine MARCHAND

 

Etienne Nicolas MARCHAND serait né le 13 juillet 1755 à la Grenade (dans les Antilles), mais certains le disent originaire de La Ciotat..

Peu connu, à côté des exploits d’un Bougainville ou d’un La Pérouse, ce fut pourtant le premier navigateur qui fit le tour de la terre sous les couleurs du drapeau tricolore en cette fin du XVIIIe siècle!

Après des études à La Ciotat au Collège de l'Oratoire, à l'école d'hydrographie, il passe avec succès son examen de capitaine, fait son service dans la Royale, et effectue déjà, à 26 ans, son premier voyage vers Calcutta pour le compte de la Maison Amalric.

 

 

En 1790, il part sur le “ Solide ”: un trois-mâts de 24,35 m de long, 7,45 m de large, 5,20 m de haut, jaugeant 310 tonneaux et construit la même année dans le chantier du Pharo à Marseille par MM. Mestre et Neveu pour le compte de la Maison Baux, armateurs qui faisaient du négoce avec l’Extrême-Orient.

Ce voyage devait avoir un but lucratif: le trafic des fourrures entre la côte Nord-Ouest de l’Amérique et la Chine (entre Nootka et Macao). Mais si ce fut un échec sur le plan commercial, (la Chine avait interdit récemment à son arrivée le négoce des fourrures..) le voyage fut, par contre, remarquablement rapide et sûr, puisque le "Solide", parti avec un équipage de cinquante hommes en décembre 1790 de Marseille, était de retour à Toulon en août 1792, soit juste vingt mois plus tard, avec un seul mort à déplorer (d’une crise cardiaque..). Ce retour passa inaperçu... Il avait pourtant surmonté grains, possibles attaques indigènes ou maladies (dont le terrible scorbut), et, malgré de longues traversées sans escale (ex: des îles du Cap Vert aux Marquises) et l’absence de montre marine, la navigation avait été extraordinairement précise.

 

Octant de Marine



De plus, lors d'une de ses escales, Marchand se paya le luxe de découvrir et de reconnaître un nouvel archipel sur les cartes du Pacifique: le groupe nord des Marquises. Il y débarque en juin 1791, les baptise, au nom de la France, « Isles de la Révolution » et en dessine même les contours. Ses hommes donneront même son nom à l'île de Na-Pou, rebaptisée pour l'occasion:"Ile Marchand". Le récit de cette escale nous parviendra par le Journal de bord de Marchand lui-même (qui n’a été édité que récemment), le compte rendu, envoyé de l'île de France en avril 1792, la brochure éditée en 1793 ainsi que les journaux de Chanal, le second, et de Roblet, l'un des deux chirurgiens, publiés par Fleurieu.

 

Titre du Journal de BordLe Voyage de Marchand

1- 1790: 14 décembre: Départ de Marseille à 11 h (Mistral)
2-   29 décembre: Passage de Gibraltar (Grains)
3- 1791: 15-18 janvier: Ravitaillement à la Praya (Cap Vert)
4-   1-13 avril: Passage du Cap Horn (Hiver austral - gros temps)
    24 mai: On constate que l’eau est corrompue
5-   14-20 juin: Ravitaillement aux Iles Marquises
6-   21-24 juin: Découverte des Iles de la Révolution (NO Marquises)
7-   12-21 août: Mouillage à Toinkitane (Sitka Sound - Alaska)
8-   23-25 août: Iles de la Reine Charlotte (Exploration et Relevés)
9-   7 septembre: Mouillage à Barkley-Sound (Ile de Vancouver)
10-   4-7 octobre: Iles Sandwitch - Hawaï
11-   26 novembre: Macao
12- 1792: 1er janvier Détroit de la Sonde
13-   30 janvier: Port-Louis, Ile de France (Ile Maurice)
14-   20-21 avril: St Denis, Ile de Bourbon (Ile de la Réunion)
15-   16 mai Cap des Aiguilles - Bonne Espérance
16-   4 juin Rade de Sainte-Hélène (Ravitaillement)
17-   4 août Passage de Gibraltar
18-   14 août 17 h 30 - Mouillage en rade de Toulon


Le « Solide » avait parcouru, sans avaries, en 488 jours de navigation effective (16 mois) et 4 mois d’escales: 44 500 milles (82 414 km: environ 2 fois le tour de la terre), soit en moyenne 90 milles (166 km) par jour à la vitesse de 3 nœuds à l’heure!


Le Capitaine MARCHAND retournera finir ses jours à l’Ile de France (Ile Maurice) et décédera à Port-Louis, le 13 mai 1793.

 

Retour   Haut