FÉVRIER

LA CHRONIQUE MENSUELLE DE J-P JOUEN

Chronologie des principaux évènements.

 

Février 1879 Réunion de la poste et du télégraphe en un même local.
Février 1981 Début des travaux de réhabilitation de la chapelle des Pénitents Bleus par tranches annuelles.

1 février 1820 Le préfet approuve le projet du Conseil municipal ciotaden de réparer les remparts.
2 février 1905 Laïcisation de l’hôpital tenu jusqu’ici par les soeurs de St Thomas.
3 février 1916 Le maire L. Crozet annonce qu’à la suite du manque de charbon, la compagnie du gaz réduira l’éclairage public toutes les nuits de 10h1/2 du soir au lever du soleil, à raison d’un bec sur deux. La consommation privée sera supprimée toutes les après-midi de 1h30 à 4h30.
3 février 1956 Sous des bourrasques de mistral, les oliviers sont gelés par une offensive particulièrement rigoureuse de l’hiver (chute de 17 degrés du jour au lendemain).
4 février 1794 Une proclamation gouvernementale ordonne d’observer les décades et interdit d’observer le repos du dimanche.
4 février 1868 Etude en conseil municipal du projet d’installer une école de filles dans la maison Dallest, rue N-D de Grâces. Le 10 février, le conseil municipal décide de la location de la dite maison.(Bull. Dém. n° 81)
5 février 1854 Le Conseil municipal arrête les statuts et règlement de la Caisse d’Epargne et de Prévoyance de La Ciotat.
5 février 1871 Catastrophe ferrovière à Bandol. Explosion à bord d’un train. Plusieurs ciotadens au nombre des victimes (Bull. Dém. n° 28)
7 février 1910 Louis Crozet devient maire de La Ciotat.
8 février 1778 Naissance de Masse Etienne, auteur de divers ouvrages pleins d’érudition.
8 février 1871 Elections à l’Assemblée Nationale. La liste de
"l’Alliance républicaine" (Gambetta, Esquiros, Ledru-Rollin....) est élue. Dans les débordements suivants cette élection, la statue de la Vierge de Grâces des Pénitents Bleus est cassée.
8 février 1969 Inauguration de la “grande forme” (longue de 360m, large de 60m) et des nouvelles installations, grues de 250t, portique roulant de 550t (haut de 52m sous crochet, 77,50m de portée).
10 février 1861 Présentation au Conseil Municipal par le maire Antoine Chabeau du plan du futur Hôtel de Ville (Musée Ciotaden actuel).
11 février 1878 Mort du Dr Guibert (Annuaire 1978 p 31).
12 février 1789 Conseil général de la Communauté de La Ciotat qui se tient à l’hôtel de ville. On y décide la rédaction d’un cahier de plaintes et doléances qui sera rédigé le 25 mars 1789.
12 février 1934 Grève nationale de 24h “pour le pain, la paix, la liberté et contre le fascisme”. Les chantiers seront fermés. Meeting unitaire au Jardin de la Ville
13 février 1794 Sous peine d’arrestation, obligation d’accepter les assignats.
13 février 1929 Le thermomètre descend jusqu’à -15° au dessous de zéro.
14 février 1634 Convention passée entre les Consuls et les religieuses Minimes pour la construction d’un couvent à La Ciotat.
15 février 1791 Le Directoire Municipal décrète qu’un bureau de contrôle et d’enregistrement sera établi à La Ciotat.
15 février 1831 Replantation des oliviers qui avaient été brûlés par les grands froids des hivers précédents.
15 février 1854 Lancement du “Sinaï”.
15 février 1862 Lancement de “l’Erymante”.
15 février 1895 Réception au Cercle du Parti Ouvrier du journaliste polémiste Henri Rochefort, suivi d’un banquet populaire et une réunion publique au Théâtre municipal.
15 février 1917 Début des travaux de prolongement de la ligne de chemin de fer départementale de la petite gare de la mairie jusqu’aux chantiers de la S.P.C.N (fin des travaux le 19/09/1917).
17 février 1862 lancement de l’Erymanthe, paquebot des M.M.
17 février 1917 Le paquebot “Athos” des Messageries, est coulé par une torpille sous-marine. L’officier mécanicien ciotaden François Donzel descendit, quoique déjà mutilé d’une main, fermer les vannes d’arrivée de vapeur, il évita l’explosion et coula avec le navire, tandis que sa mort sauvait l’équipage.
18 février 1802 La Mairie enregistre le Concordat passé entre Napoléon Ier et S. S. Pie VII.
18 février 1844 Plantation d’une Croix à l’Ile Verte en remplacement de celle qui y fut érigée lors de la mission de 1821.
19 février 1888 Translation des défunts de l’ancien cimetière de Mont St Esprit au cimetière actuel.
19 février 1896 Installation du téléphone au chantier naval.
20 février 1618 Les soeurs de Ste Ursule arrivent à La Ciotat. Elles sont logées dans une maison de Gaspard de Grimaldi, seigneur de Régusse,qui avait traité avec Mgr Turricella de leur implantation en ce pays. Le même jour, les pères Doctrinaires ou Pères de L’Oratoire s’installent à La Ciotat, en la chapelle Ste Anne édifiée en 1594 par Antoine Goiran. Ils y fonderont un collège
20 février 1889 Déclassement des batteries de l’Ile Verte, du Matelas, du Gros-Nez et du Liouquet.
21 février 1888 Translation des derniers ossements de l’ancien cimetière du Mont St Esprit au cimetière de Ste croix. Le passage d’un cimetière à l’autre avait duré quelque 25 ans...!
22 février 1851 Concession par l’Etat aux Messageries Nationales de l’exploitation des lignes postales du Levant.
22 février 1582 Le Duc d’Angoulème, gouverneur de Provence, visite les fortifications de La Ciotat et dresse un rapport sur l’inopportunité de démolir les forts ciotadens malgré la concurence et la colère de Marseille.
22 février 1792 Commencement des désordres. Les émeutiers envahissent la mairie.
22 février 1874 Lancement de "l’Orénoque".
23 février 1892 Début de la démolition du fort Bérouard.
24 février 1871 On appose sur les murs de La Ciotat la première affiche proclamant la Commune révolutionnaire de Marseille. Le citoyen Prenès monte à la gare avec douze gardes nationaux, appartenant à l’Internationale, pour arrêter les trains, mais il échoue dans son projet. Quatre gardes nationaux s’emparent du bureau des postes, d’autre essaient en vain de s’installer à la Mairie.
24 février 1935 Pose de la première pierre de la petite église de St Jean. Elle sera inaugurée pour la fête du quartier le 23 juin suivant.
25 février 1892 Adjudication des travaux de l’Hôtel des Postes.
27 février 1844 Exposition publique sur la Place aux Fruits (Place Sadi Carnot) de 2 soeurs condamnées à 10 ans de travaux forcés pour avoir étouffé un enfant de naissance.
27 février 1950 Mouvement de grève “contre la productivité et les cadences infernales”. La reprise ne se fera que le 23 mars.
28 février 1427 Guillaume Dulac, abbé de St Victor, à la suite de discussions violentes
(de 1426 à 1427) entre les habitants de Ceyreste et ceux du bourg de La Ciotat, est chargé d’arbitrer le différent “non suivant les voies du droit, mais d’après celles de l’équité”. Le 28 février 1427, il rend sentence au sujet de la garde et du feu de la vigie du Cap de l’Aigle (Le Sec). Cette sentence restera lettre morte et motivera l’acte suivant. (voir 14-17 mars 1429)

 

Reproduction même partielle interdite sans l'accord du Musée Ciotaden.


Accueil - Actualités - Collections - Bibliothèque - Il était autrefois - Expositions - Histoire - Infos Pratiques - Accès - Contact - Liens - © MUSEE CIOTADEN